1. Bienvenue !

    Le petit Atelier ouvre sa porte
    à toutes celles et ceux désireux de découvrir
    la Parole cachée au cœur des mots…

    Antre-Soi64
    Le petit Atelier à l’Antre-Soi
       3, rue Simon le Franc – 75004 Paris – M° Hôtel de Ville
    Entretiens autour de la question: « Qui suis-je? »
    Mercredi de 14h00 à 16h30
    Vendredi sur rendez-vous
     1er samedi de chaque mois de 10h30 à 16h30 
     Rencontres individuelles et collectives
     sur Skype.

      Contact: 06.47.35.34.21/phene@orange.fr

  2. Message

    message

    .
    Un rêve non interprété
    c’est comme une lettre non lue.

                                                                            Berakhot 55b

    Celui qui ne décrypte pas le sens réel d’un vécu
    ne peut en saisir le précieux contenu.

    La clef d’un rêve peut-elle ouvrir la voie qui mène à la Réalité ?… 


  3. Éveil

     

    eveil

     

    Dans l’ancien temps, saints et grands mystiques ont unanimement témoigné du fait que la Vision de Dieu (Connaissance de Soi/Éveil) passe par la tribulation de l’âme et ce, parfois sur de longues périodes. Durant cette épreuve morale (déconstruction de l’ego), le cheminant animé par l’irrépressible désir d’achever sa quête est victime d’intenses persécutions, d’insoutenables agonies, de grandes détresses dont il doit coûte que coûte sortir vivant pour enfin goûter à la paix éternelle.

    Curieusement, la plupart des sages modernes déclarent avoir connu un éveil spontané, délicieux et indolore. Ce phénomène inattendu, disent-ils,  se produit sans avoir été désiré et leur permet de s’établir dans un état de sérénité qui les propulse au rang de maîtres spirituels.

    Qui de l’illuminé ou de l’halluciné est véritablement digne de foi ?…


  4. Intelligence

    nisarga
    Shri Nisargadatta Maharaj

    - « Les gens disent: Dieu a créé le monde. Si cela est vrai, pourquoi tant de misère ? La création s’est produite spontanément, ce créateur est spontanéité, il n’a pas d’intelligence. »

    Quel message le Jnani nous délivre-t-il lorsqu’il affirme que « le créateur n’a pas d’intelligence »  ?… 


  5. Direction

    barbu

     

    Un Yogi avec une longue barbe marchait dans le vent. Soudain, il fit volte-face et prit la direction opposée. Quelqu’un remarqua ce brusque changement de cap et le questionna : « Que faites-vous ? Vous marchiez dans cette direction et vous voilà progresser dans le sens inverse. »  » En effet, répondit le Sage, mais tout à l’heure, le vent faisait entrer ma moustache dans ma bouche, alors j’ai décidé de prendre un autre itinéraire.  Pourquoi pas ? Quelle différence cela fait-il ? »

    Le Yogi sait que pour le cheminant égaré qui évolue dans l’illusion il y a toujours une meilleure direction pour parvenir à l’éveil, mais dans un rêve, où commence et où fini le chemin emprunté ?…


  6. Satsang

    aum

     Samedi 4 octobre de 10h00 à 16h00 

     Phène convie tout chercheur de Vérité
    à participer à une rencontre
    autour du thème :

     « Je-Suis l’Un sans second »

      Venez nombreux nous rejoindre* !

     L’Antre-Soi
    3, rue Simon le Franc
    75004 Paris

     *Entrée libre, participation gratuite

  7. Les Dits de Shankara

    - « Maître pourquoi suis-je né ? », demande le disciple

    - « Il est dans la nature de la conscience de se manifester et ce phénomène n’a pas de cause, de même que le soleil brille sans avoir conscience de briller. », répond Shri Shankara

      « Si je suis conscience sans corps,  qui est cette personne à laquelle je m’identifie durant toute mon existence ?…


  8. Oubli

    porte

     

    À un inconnu venu frapper à sa porte, Abû Yazid dit:

    - « Que veux-tu ? »

    - « Je cherche Abû Yasid. »

    - « Moi aussi , je suis à la recherche d’Abû Yazid depuis des lustres. Il n’est pas là. Passe ton chemin ! »

    Comment, Celui qui s’est souvenu de Soi-Même,  peut-il continuer de vivre en ce monde dans l’oubli le plus total du « moi » ?..


  9. Conscience

     ciel4

    Un disciple se confie à un autre:

    - « Je ne comprends pourquoi,  ce matin, le Maître s’est contenté de gentiment sourire à Akshan lorsqu’il lui a posé la question suivante: Ô Maharaj ! Si le dedans est comme le dehors, le haut comme le bas, l’intérieur comme l’extérieur, lorsque notre regard se perd dans l’infini du ciel n’est-ce pas la profondeur de notre Conscience que nous scrutons ? »

    La réaction du Saint est-elle un signe d’acquiescement au fait que l’espace illimité serait l’insondable Conscience ?…


  10. Écritures

    livre

    Dit le Connaissant :

    - « Disciple, tant que tu ne connais pas la Vérité, cela ne te sert à rien de lire les Écritures sacrées. Et, lorsque tu connaîtras la Vérité, tu n’auras plus besoin de les lire. »

    - « Mais alors, quelle est leur utilité ? » demande le jeune adepte interloqué.

    Que peut-on lui répondre ?…


  11. Sérénité

     L’océan ne se soucie pas des bulles

    qui apparaissent à sa surface

    puisqu’elles sont lui-même.

                                                                   Pensée indoue

    Les pensées qui émergent en l’Un-Conscient l’indiffèrent puisqu’au fond, elles n’évoquent que Lui…

      Chers âmis,

    l’association l’Essentiel 

    accueillera le petit Atelier en Poitou-Charentes 

    pour deux jours d’entretiens

    autour  de la question « Qui suis-je? »  

    Venez nombreux les 9 et 10 août 2014

     129, rue de Clérac à Sillac – 16000  Angoulême.

    Horaires: 10h00-12h00

    (apportez vos paniers pour un déjeuner-partage)

     14h00-16h00 

    Entretiens privés à partir de 17h00

    Au plaisir de vous y rencontrer.

    Le petit Atelier rouvrira ses portes début septembre.

    Je vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes vacances…  


  12. Enseignement

    confucius

     

    dit au vagabond pleurnicheur :

    « Je me plaignais de n’avoir pas de souliers

    jusqu’au jour où j’ai rencontré quelqu’un

    qui n’avait pas de pieds. »

     

    Quel enseignement le va-nu-pieds*  doit-il tirer de cette Parole ?… 

    * Être mental


  13. Zénitude

     zazen

    .

    Afin de chasser ses pires ennemies telles que l’anxiété, l’instabilité, la peur, le novice doit pratiquer la méditation en posture assise, dite zazen (de za assis et zen méditation). L’exercice consiste à porter le regard sur la pointe du nez, respirer calmement en accompagnant chacune des inspirations et expirations puis psalmodier continûment in petto:

    « Je suis ce corps qui n’existe pas. Apparaissent sensations, sentiments, émotions que JE ne ressens pas. »…

    Cependant, la véritable Assise, n’est-elle pas le maintien naturel de l’Esprit désidentifié de la station debout* du corps-mental ?..

    *Emprise

  14. Secret

    secret1

    Notre secret – Angela Treat

    . Si un soi-disant maître vous chuchote à l’oreille:

    « Suis-moi et je te dirai le secret caché à tous. »

    Fuyez !

    Qu’est-ce que le Secret, sinon l’indicible Révélation ?.


  15. Érudition

    geeta

     

    Rapporte le disciple: 

    « Ô grand Roi ! Tôt ce matin, près de la rivière, j’ai rencontré Nipun, le pandit*, qui faisait ses ablutions. Son savoir est immense; aucune de mes questions n’est restée sans réponse et pourtant, j’ai l’étrange sensation de n’avoir pas été correctement rassasié. »

    - « Sa connaissance n’est que livresque, réplique le Connaissant. Tel un perroquet, il répète sans comprendre le sens de ce qu’il dit, car il n’en a pas fait l’expérience.  Ce que tu ressens est normal vu que les mots d’un érudit ne nourrissent pas l’Esprit, mais gavent l’intellect. »

    La réponse du Maharaj ne met-elle pas en lumière le fait que tout ce qui accroît le savoir renforce l’ignorance ?…

    *Pandit: prêtre savant indien qui doit mémoriser la quasi-totalité des Écritures sacrées.

  16. Marché de la Poésie

    marché poésie

    Chers âmis,

    comme tous les ans, se tient place Saint-Sulpice, Paris VIe, le Marché de la Poésie où se rencontrent éditeurs, poètes et amoureux de l’art poétique. Cette année, la manifestation a lieu du 11 au 15 juin. Je vous accueillerai au stand des Éditions Caractères pour la signature de mon dernier recueil, Feuillets apocryphes, le vendredi 13 juin de 12h00 à 14h00.

    Au plaisir de vous y retrouver.  

    Poétiquement vôtre,

    Phène

    ♦ ♦

    Profondément recueilli

    dans la crypte

    du dernier ciel

    le Poète s’évanouit

    dans la contemplation

    du Secret révélé

                                                                               Feuillets apocryphes

    ♦ ♦

    En cette semaine de la Fête de la Poésie, j’invite chacune et chacun

    à partager un écrit inspiré avec tous les  âmis du petit Atelier…


  17. Sentence

    bonnetdâne

     

    .

    .

    Un jeune homme qui souffrait des yeux se rendit chez le vétérinaire pour se faire soigner. Le docteur, en toute bonne conscience, lui appliqua sur les paupières une pommade habituellement destinée aux chevaux, mais quelques jours après, le malheureux devint aveugle. Le cas fut présenté devant la cour et le juge décida qu’aucune compensation ne serait payée au patient, car précisa-t-il: « Si le malade n’était pas un âne, il n’aurait pas été chez un vétérinaire ! »

    Les sentences des docteurs de la loi peuvent-elles éveiller les consciences aussi puissamment que les Enseignements d’un Thérapeute (Maître réalisé) ?…


  18. Offrande lyrique


    nisargadatta Nisargadatta Maharaj

      Ô Seigneur,
    Ta présence emplit tout l’univers,
    comment puis-je T’invoquer ?
    Tu es en tout et partout,
    où puis-je T’accueillir ?
    Tu es la pureté même,
    les oblations peuvent-elles laver l’Immaculé ?
    Tu es l’effervescence du monde,
    comment T’offrir de l’eau rafraîchissante ?
    Tu es la source de la paix,
    comment oindre Ton front du santal apaisant ?
    Ton habit est espace infini,
    comment Te recouvrir ?
    Tu es l’océan de la Conscience,
    comment T’honorer du cordon sacré de la Connaissance ?
    Tu es l’éclat sacré de toute chose
    comment un diamant pourrait-il Te parer ?
    Tu es l’essence du parfum,
    les guirlandes fleuries peuvent-elles T’embaumer ?
    Tu es l’éternel repus;
    la noix de bétel T’es offerte mais tu n’as pas de bouche,
    comment puis-je t’en faire offrande ?
    Tu es partout, en tout lieu,
    comment cheminer vers toi et
    où te saluer ?
    Les Védas ont rejeté toute description de Toi,
    comment Te rendre grâce ?
    Les  mots sont vains.
    La lumière éclatante du soleil ternit devant Toi,
    que dire de la flamme du camphre ?
    Je ne peux trouver un endroit où je ne Te vois,
    comment T’oublier ?
    À force d’adoration
    mon ardente passion s’est dissoute en Toi;
    tout désir a disparu:
    il n’y a ni Dieu ni adorateur,
    ni Toi ni moi.
       Ô Seigneur,
    le Poète Dattatreya
    s’abandonne à Tes pieds,
    dans une infinie dévotion.

    Ce poème récité lors des Bhajans* du matin  fut écrit par Shri Nisargadatta Maharaj (mars 1897 – 8 septembre 1981), Maître indien de l’Advaïta Védānta ou philosophie de la non-dualité…

    *Chants dévotionnels

         ♥ Chers âmis,

    Le petit Atelier rouvrira ses portes lundi 2 juin.

    Je vous souhaite à toutes et à tous

    une belle semaine de l’Ascension.


  19. Dilemme

    choix

     

     

     

    .

    Shishya*: « Ô Mahatma ! Lorsque nous faisons un choix, sommes-nous guidés par notre  destin ? »

    Le Mahatma: « Qu’est-ce que notre Destin sinon les choix que nous faisons ? »

    .
    Le Mahatma insinue-t-il que le pouvoir décisionnel de l’ego oriente inéluctablement le Cheminant intérieur ?… 

    *Disciple

  20. Être hébreu ou… demeurer ?

     hébeux

    .
    .
    .
    .
    Le terme hébreu signifie passer, ne pas s’installer. Le passant, ne serait-il pas le mental, pérégrinant infatigable qui va d’une pensée à l’autre sans jamais demeurer en paix  ? 

    Chacun en ce monde n’est-il pas Enfant du peuple élu, car -sciemment ou inconsciemment- en quête de la Terre promise* ?…

    * Nirvana ou Réalisation de Soi


  21. Patenôtre

    le notre père

    Un jour, Jésus priait en un certain lieu. Quand il eut fini, l’un de ses disciples lui demanda: « Seigneur, apprends-nous à prier comme Jean l’a appris à ses disciples !
    Il leur dit:

    « Notre Père qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
    Et ne nous soumets pas à la tentation,
    mais délivre-nous du Mal.
    Amen. » (Mt 6.9-13)

    Ne semble-t-il pas incroyable que le Prophète ait pu inviter ses Fidèles à prier une entité autre que l’Homme Soi-même ? En Vérité, ne (se) dit-il pas:

    - « Quintessence de mon Esprit,
    que ta Nature me soit connue,
    que ta Lumière éclaire mon discernement,
    que ton Autorité prédomine dans mes actes et pensées.
    Qu’à chaque instant ta Bonté nourrisse mon immaturité.
    Accorde ta miséricorde à l’ignorant que je suis,
    comme je renonce à punir ceux que je sais tout aussi innocents.
    Éloigne-moi de l’illusion des mondes de l’incarnation,
    et libère-moi de l’ego.
    Qu’il en soit ainsi. »

    D’évidence, tout priant ne s’adresse-t-il pas à sa propre Conscience ?…


© La Petite Boite